AccueilRechercherS'enregistrerMembresGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 voyage extraordinaire au royaume des 7 tours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
du gata vrang
Novice
Novice


Nombre de messages : 9
Age : 24
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Lun 1 Jan 2007 - 17:08

dans le prochain voyage extraordinaire, lizlide sera t'elle présente?
et thédric retournera t'il au royaume des 7 tours?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Ténor
Candidat
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 58
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Lun 1 Jan 2007 - 17:59

Dois-je répondre ? Car ce serait évidement dévoiler un grand secret. Je peux en tout cas te dire qu'on reverra Lizlide, mais très peu. Quant à Thédric, depuis sa première aventure, il vit au royaume des 7 Tours. Là aussi, il faudra s'attendre à de grands changement, car sa prochain mission l'obligera à quitter la douceur du climat de la forêt d'Emeraude pour fréquenter des contrées de l'imaginaire autrement plus agitées et dangereuses (mais parfois tout aussi fabuleuse). Je ne peux pas en dire davantage, car à vrai dire, je suis moi-même en début d'exploration. L'histoire est en train de se construire et je n'en connais que le début... et la fin !
On en reparle dans 4 mois, si vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du gata vrang
Novice
Novice


Nombre de messages : 9
Age : 24
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Lun 1 Jan 2007 - 18:24

pouriez vous me donné votre adresse msn ou votre email car je me suis mi a ecrire un livre et je voudré l'avis d'un expert.svp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du gata vrang
Novice
Novice


Nombre de messages : 9
Age : 24
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Lun 1 Jan 2007 - 18:30

car mon entourage ne peu me dire la verité car il ont peur de me blesser.
et donc je ne sai pas si c'est bien ou pas.
et j'aie peur de me planté , alors si vous pouviez le voir et me dire se que vous en pensez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du gata vrang
Novice
Novice


Nombre de messages : 9
Age : 24
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Lun 1 Jan 2007 - 19:00

se serai gentil svp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du gata vrang
Novice
Novice


Nombre de messages : 9
Age : 24
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Lun 1 Jan 2007 - 19:20

voissi mon adresse email deflep89@wanadoo.fr et mon adresse msn burnout-revenge89@hotmail.fr .
répondez moi m.tenor svp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du gata vrang
Novice
Novice


Nombre de messages : 9
Age : 24
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Lun 1 Jan 2007 - 19:43

donnez votre adresse svp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du gata vrang
Novice
Novice


Nombre de messages : 9
Age : 24
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Lun 1 Jan 2007 - 19:51

ou pourai je vous envoyé des extrait de mon livre ???????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Ténor
Candidat
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 58
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Lun 1 Jan 2007 - 19:58

Je t'envoie ma réponse par mail dans... une seconde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahagiel
Admin floral
Admin floral
avatar

Nombre de messages : 8190
Traits de caractère : Adepte d'Alucard. Ca en dit assez sur ma personnalité, non ?
Loisirs : offrir des sauterelles carbonisées en sacrifice à Pieu
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Mar 2 Jan 2007 - 12:51

Je te dirai une seule chose, du gata vrang, évite de poster trois ou quatre messages à la suite....

Sinon, n'ayant pas lu le livre, je ne peux donner un avis... Toutefois, si quelqu'un pouvait retranscrire un extrait ou tout du moins un court résumé de l'intrigue, pour me faire une idée du style, cela m'aiderait Wink.

_________________

Merci Sar I love you !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utopie.forumjonction.com/
Arthur Ténor
Candidat
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 58
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Extrait du roman Voyagage extraordinaire...   Mar 2 Jan 2007 - 13:53

Pour répondre à ta demande, je donne ci-dessous deux extraits (j'espère qu'ils ne sont pas trop long, sinon je les raccourcirais). Le premier est SF (anticipation dirons-nous), puisqu'il relate le départ vers le tunnel quantique qui permet de passer dans un infinimonde de l'imaginaire. Le second décrit le début de "l'excursion surprise". Tout cela est au début du roman. Bonne lecture...
Sinon, vous trouverez d'autres infos et image sur le blog : http://septtours.canalblog.com

Extrait 1
Le jour J, j'arrivai au siège des Explorateurs de l'imaginaire, anxieux mais surtout terriblement excité. L'imaginoport de la porte d'Italie, dans le XIIIème arrondissement de Paris, est le plus grand et par conséquent le plus fréquenté du monde. Lorsque j'entrai dans le hall d'accueil de ce magnifique bâtiment de verre cuivré et de poutrelles de fer cloutées style Jules Verne, j'eus l'impression de me trouver à la gare de Lyon un soir de départ en week-end. Ce qui me frappa le plus, curieusement, ce furent les appels lancés par les voix « parfaites » des hôtesses numériques : « Les explorateurs en partance pour l'Empire Mung sont attendus à la porte 8. » « Nous informons les explorateurs du voyage Odyssée 2 100, vers la constellation d'Orion, qu'un retard technique de deux heures est à prévoir. Nous vous prions de nous en excuser... » C'était à la fois hallucinant de banalité et d'un surréalisme troublant.
Après avoir erré un moment dans cette fourmilière bourdonnante, je trouvai enfin le guichet d'embarquement qui me concernait. Il était assez semblable à celui d'un aéroport ordinaire. Très vite cependant, je notai des différences. Par exemple, la singularité des bagages que les voyageurs déposaient sur le tapis roulant, afin que l'hôtesse les enregistre. Je vis, attachée sur une énorme besace de peau bardée de poches, une épée longue dans son fourreau. Le voyageur suivant emportait quant à lui des éléments d'armure médiévale. Je n'aurais pas voulu avoir à payer le supplément surcharge...
Je pris donc ma place dans la file, étonnamment courte pour la destination qui s'affichait en rouge sur un moniteur au-dessus du comptoir d'enregistrement : Royaume des Sept Tours. Devant moi, plantés bras croisés telles des statues d'airain, se tenaient deux solides Allemands, rasés et bronzés comme s'ils revenaient de quelque autre expédition dans un pays ensoleillé. Ils portaient des sacs à dos kaki monstrueux ( « des sacs à trolls, » leur dis-je en riant, pour établir le contact. Je me suis vite calmé, car ils n'avaient aucun sens de l'humour). Derrière moi, venait une femme en tenue de combat, nattée, mélange de Lara Croft et d'un G.I. américain. Je ne tentai même pas une approche diplomatique, de peur de me prendre un direct du droit avant d'avoir fini de prononcer mon prénom.
De ces quelques observations, je tirai une première conviction : je ne devais pas espérer me faire des copains, comme dans un club de vacances. Du coup, j'appréhendais encore davantage ma rencontre avec le « gentil organisateur » qui allait m'accueillir au-delà du réel. Par association d'idées, cette pensée me fit frémir en me rappelant qu'il existe un autre au-delà, dont on ne revient jamais.
Puis ce fut mon tour.
– Bonjour, monsieur, me salua l'hôtesse.
Je répondis vaguement, d'un air crispé, puis je posai mon volumineux bagage sur le tapis roulant pour l'étiquetage. En le découvrant, elle marqua un temps d'arrêt.
– Il y a un problème ? m'enquis-je.
– Euh... non, mais... Vous a-t-on bien informé sur votre destination ?
J'esquissai un sourire embarrassé, en guise d'approbation.
– Parce que, reprit-elle, je crains que vous ne rencontriez quelques difficultés pour faire suivre votre... valise.
Elle prononça ce mot comme s'il s'était agi d'un mini-bar dans une brouette.
– Ne vous en faites pas, je me débrouillerai, dis-je avec une décontraction feinte. De toute façon, j'ai un sac à dos à l'intérieur et... et... (Je me sentais de plus en plus mal à l'aise.) Dites, mademoiselle, sur place, est-ce qu'il y a des boutiques pour acheter ce qui pourrait me manquer ?
Je crois me souvenir qu'elle serra les mâchoires pour ne pas éclater de rire.
– Votre guide s'en chargera, esquiva-t-elle. Voici votre carte d'embarquement.
Pour finir, elle étiqueta mon lourd bagage de touriste du dimanche, me souhaita « bonne chance » (pas « bon voyage », notai-je), puis m'indiqua la porte où je devrais me rendre lorsqu'on nous appellerait pour le départ.
L'affreuse attente dura une heure, puis...
– Les explorateurs en partance pour le royaume des Sept Tours sont attendus porte 6. Embarquement immédiat. Merci.
Bien que d'un naturel réservé, j'aime me lancer des défis, me prouver à moi-même que je peux surmonter les pires épreuves. C'est ainsi que je me suis offert un saut à l'élastique et une séance de marche sur le feu. Avec ce voyage, j'allais sans doute repousser mes limites psychologiques et j'en étais déjà fier, même si je marchais vers le portillon d'admission sans l'ombre d'un sourire.
Une fois le tourniquet de contrôle franchi, un agent d'accueil nous guida jusqu'à une cabine dite de transfert. Celle-ci était de taille moyenne (trente-cinq places exactement). Les sièges étaient disposés en gradins face à une paroi métallique noire que je savais être un écran, car je connaissais le processus des « transferts quantiques ». Ceux-ci permettent de faire transiter toute chose à la vitesse pensée, par des tunnels menant à une dimension de l'univers où l'on a découvert les mondes imaginaires autrement appelés infinimondes.
Je m'installai, attachai ma ceinture, puis m'efforçai de respirer calmement. Une musique douce et une légère odeur de violette créaient une atmosphère apaisante dans la cabine, où les sons étaient assourdis par la moquette et les parois isolantes. L'air parfumé que nous respirions contenait, d'après ce que j'avais lu dans un net-magazine scientifique, des molécules à effet hypnotique. En effet, une éventuelle crise de panique à l'instant précis du transfert risquait de provoquer des trouble pour la santé mentale du transféré. Les études à ce sujet sont en cours, et nul ne sait encore quelles peuvent être les conséquences à long terme de ces expéditions hors de notre réalité bio-physico-chimique. Mais l'impatience à coloniser de nouveaux horizons, c'est-à-dire à engranger des fortunes, avait eu raison du principe de précaution. Mon voisin de gauche, un jeune homme en qui je reconnus le profil type du fondu de jeux vidéos se payant une virée de l'autre côté du miroir, m'offrit une gomme à mâcher « spécial angoisse ! », me précisa-t-il. Je préférai m'abstenir, devinant qu'elle devait contenir quelque substance illicite.
Enfin, la voix d'une hôtesse numérique nous annonça l'imminence du transfert.
– Nous vous demandons durant la phase de conditionnement quantique de ne pas parler, surtout ne pas crier et éviter au maximum de vous crisper. Vous éprouverez d'abord une sensation d'ivresse, puis de chute vertigineuse. Ces effets peuvent être déroutants, mais ils sont inévitables. Ensuite, il vous suffira de patienter jusqu'à l'ouverture des portes. La compagnie des Explorateurs de l'imaginaire vous remercie de l'avoir choisie, et vous souhaite un merveilleux séjour au royaume des Sept Tours.
Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire, un rire nerveux que ne partagea personne dans la cabine. Puis ce fut le transfert. Une onomatopée résume bien ce qu'on éprouve à cet instant : « WOUAHOUUUUU !!! » D'abord, sur l'écran devant nous, apparut un tunnel aux parois de métal brillant, qui ressemblait à un tube ferroviaire en courbe. Il était très bien éclairé par une ligne lumineuse qui courait le long de sa partie supérieure. Il s'agissait d'un modèle au fonctionnement assez proche des accélérateurs de particules. L'idée que nous allions être désintégrés jusqu'à la moindre molécule, condition indispensable au franchissement du mur quantique, nous donnait à tous des frissons d'appréhension.
Une vibration dans le siège nous signala que nous étions partis, si je puis dire. Les parois du conduit commencèrent à défiler sous nos yeux, d'abord lentement, puis de plus en plus vite. Cela dura un moment, nous saisissant aux tripes, jusqu'à ce que la vitesse dans le tube devienne proprement démentielle. Malgré ma crispation extrême, j'aperçus alors un point obscur que je pris pour le bout du tunnel. Il s'agissait en fait d'un trou noir quantique, dans lequel nous devions plonger pour franchir le mur du même nom. Mon corps me parut s'étirer en arrière, et se désagréger comme la queue d'une comète. Ce n'était ni agréable ni douloureux, mais totalement inconnu. La frayeur avait disparu, tandis que ma conscience commençait déjà à flotter entre deux mondes. Le trou noir approchait tout en s'éloignant... indicible paradoxe des phénomènes quantiques. Enfin, il y eut une ultime accélération, suivie d'un plongeon accompagné ce qu'on appelle, de manière assez curieuse mais très juste, « un claquement de ténèbres ». Dès cet instant, mon esprit fut emporté dans un étrange ballet onirique. J'ai le souvenir de flashs visuels extrêmement brefs, parfois violents : branchage me frappant la figure, comme si je traversais une forêt à vive allure, architecture gothique sombre et sinistre, visages hideux de créatures humanoïdes, paysages grandioses... L'ensemble de ces images furtives constituait une sorte de puzzle, qui bientôt s'assemblerait en une réalité complète : le royaume des Sept Tours.
Aussi soudainement que nous avions « plongé », nous avons « émergé ». C'est alors que dans mon esprit stupéfié, je poussai le WOUAHOU !!! marquant le passage du mur du réel (c'est ainsi que les scientifiques nomment cette frontière encore énigmatique entre les deux univers). Si l'on m'avait demandé combien de temps avait duré ce transfert, j'aurais sans doute répondu plusieurs heures. Il n'avait en vérité demandé que trois secondes et demie.
Je perçus alors à nouveau la musique douce et le parfum de violette. Je rouvris les yeux. Nous étions arrivés.

La voix parfaite de la compagnie nous ramena doucement sur terre, enfin... façon de parler, car on ne sait pas très bien où se trouvent les infinimondes. D'après les chercheurs, ils seraient à la fois en nous, c'est-à-dire dans une sorte de super subconscient collectif de l'humanité, et hors de nous, dans un univers parallèle que l'imaginaire humain aurait rempli sans s'en rendre compte, tout au long de son histoire. De toute façon, après une telle première expérience, je m'en fichais comme d'une guigne. Toute mon attention était centrée sur une préoccupation : « Est-ce que je vais en revenir entier, ou en morceaux par colis funéraire spécial ? »
– Mesdames et messieurs, bienvenue au royaume des Sept Tours, nous annonça la voix de l'hôtesse numérique. La température extérieure est de vingt-sept degrés Celsius, et le taux d'humidité de soixante-dix pour cent. Lorsque vous aurez franchi la porte de la cabine de transfert, nous vous recommandons de demeurer quelques secondes sur la plate-forme de débarquement, afin de faciliter votre adaptation sensorielle. Ensuite, rendez-vous sur l'aire d'accueil où vous pourrez récupérer vos bagages. La compagnie des Explorateurs de l'imaginaire vous souhaite un agréable séjour.
Le cœur battant, je détachai ma ceinture de sécurité, me levai (les jambes en guimauve), puis imitai mes voisins qui se dérouillaient les articulations, à la manière des commandos paras juste avant le grand saut.
La porte arrière s'ouvrit avec un bruit d'aspiration dû à la décompression, et nous débarquâmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Ténor
Candidat
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 58
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: En voici un second...   Mar 2 Jan 2007 - 13:56

Voici un second extrait où l'on part en excursion surprise à dos de... dragon

Extrait 2
Une fois en selle, Erghonte (NDA le guide autochtone de Thédric)m'annonça que nous allions devoir chevaucher à vive allure pour ne pas rater le départ des patrouilles de chevaliers-dragon. Je n'avais pas besoin de l'interroger sur ces singuliers guerriers, car j'avais gardé en mémoire la présentation qui en était faite dans le guide de mon carnet numérique. À l'origine, c'était une confrérie de mercenaires qui combattaient à équined. Dans un passé récent, un ou deux siècles, ils pactisèrent avec Uzlul, surnommé l'Aimable Dépeceur, qui régnait alors sur les Mondes Noirs. Or, ce sinistre personnage était aussi maître des dragons, c'est-à-dire qu'il disposait d'un bataillon de monstres ailés aux performances dévastatrices. Il s'agissait de dragons noirs, non cracheurs de feu, quasiment indomptables. Pour d'obscures raisons, les mercenaires se révoltèrent contre Uzlul. Ils l'assassinèrent et emmenèrent au sud quelques spécimens de ces animaux, qu'ils domestiquèrent et croisèrent avec d'autres prédateurs de même espèce, afin de les rendre moins cruels et plus dociles. Depuis lors, les chevaliers-dragon étaient restés, par nécessité, fidèles au royaume des Sept Tours, assurant la surveillance de sa frontière nord.
C'était avec l'une de leurs patrouilles volantes que nous avions rendez-vous.

Durant notre chevauchée, fantastique à bien des égards, je n'avais à l'esprit que deux préoccupations : profiter pleinement de mon exaltation, et veiller à rester en selle lorsque nous bondissions par-dessus un obstacle ou un cours d'eau. Une heure plus tard, je fus tout de même soulagé de constater que nous étions arrivés (je ne sentais plus mes fesses).
Les chevaliers-dragon disposaient en guise de casernement d'un immense cirque rocheux, logeant tels des troglodytes dans d'austères grottes artificielles. Pour leurs montures, avaient été édifiées un peu partout sur le site, de hautes élévations en pierres de taille, dont le sommet tronqué leur servait d'aire. Le ciel était traversé par les silhouettes menaçantes de ces animaux fabuleux, à l'entraînement ou en chasse, ce qui renforçait l'atmosphère spectaculaire autant qu'inquiétante du lieu.
Nous mîmes pied à terre. Tandis qu'Ergonthe marchait à la rencontre d'un groupe de gardes-frontière, casqués et caparaçonnés de plaques de métal luisant, j'observais les jeux d'un homme, bardé d'épaisses protections de cuir, avec un tout jeune dragon en début d'apprentissage. Il avait déjà une envergure de trois mètres. Adulte, il pourrait atteindre les douze. Je compris vite à quoi rimait leur ballet : les ailes écartées, l'animal lorgnait un morceau de viande rouge que tenait son maître dans sa main droite. S'il tentait de saisir l'appât, il recevait un coup de badine en fer sur le museau. S'il grognait, il en recevait deux. Ainsi apprenait-il le prix de l’insoumission.
Les cris des hommes et les sifflements stridents des dragons résonnaient entre les hautes parois abruptes, créant une impression d'intense activité. C'est alors que je humai une odeur désagréable... « de charogne en décomposition », pensai-je en plissant le nez de dégoût. À peine avais-je fait cette déduction qu'une voix rauque m'apostropha dans le dos :
– Ozlot sharkod !
Je fis volte-face et tressaillis de peur. C'était un garde-frontière, monté sur un énorme dragon. Balayant l'air d'une main, il m'intimait l'ordre de m'écarter. J'attrapai la bride de nos deux équineds, et m'empressai d'obtempérer. Bien m'en prit, car tout en battant l'air de ses grandes ailes membranées, le dragon tenta de happer l'un des hippogriffes qui poussa un hennissement de frayeur, semblable au miaulement suraigu d'un chat qui se ferait marcher sur la queue. Brutalement rappelé à l'ordre d'un coup de cravache cloutée sur le cou, le monstrueux carnassier grogna, puis s'éleva dans les airs... Et l'odeur, qui émanait de son haleine, s'envola avec lui.
– C'est bon, m'annonça tout à coup mon guide en approchant. Nous participerons à une patrouille qui partira dans quelques minutes.
– Bravo, Erghonte !
– Ce ne fut pas chose facile à obtenir. L'agitation des orques, le long de la frontière, a rendu les chevaliers nerveux et leurs montures agressives.
– J'ai pu voir ça, dis-je. Mais dans ces conditions, est-il bien raisonnable de... ?
Je m'interrompis, comprenant que j'allais le vexer, alors qu'il s'était décarcassé pour m'obtenir cette excursion surprise, qu'il avait sûrement payée plus cher que prévu.
– Je plaisante, bien sûr, me repris-je avec un air niais.
Erghonte se dispensa d'un commentaire désobligeant, puis s'empara des brides de nos équineds pour les conduire (les mettre à l'abri, devrais-je dire) dans une écurie « ordinaire », c'est-à-dire une cage aux solides barreaux. Ensuite, nous nous rendîmes sur une sorte d'aire de décollage, un disque pavé de trente mètres de diamètre.
Le chevalier-dragon avec lequel je devais monter m'adressa la parole dans un français à peu près compréhensible, afin de me donner des instructions que j'avais intérêt à suivre scrupuleusement :
– Pas caresser Osgor (c'était le nom de son dragon). Pas crier, quoi qu'il arrive. Rester tout près de moi quand Osgor arrive. Jamais regarder Osgor dans les yeux.
J'étais dans l'ambiance ! Il termina en se présentant, avec un franc sourire :
– Moi, je suis Ogar Osmador ! (ou à peu près ça, car son accent était vraiment terrible).
Ne me laissant pas le loisir de me nommer à mon tour, il poussa une espèce de cri de rapace, tout en scrutant le sommet d'un pic de pierre, de l'autre côté du cirque, tout en haut de la paroi rocheuse. Je vis alors un gigantesque oiseau de proie s'élever à coups d'ailes puissants, puis fondre sur nous en piqué. Mon cœur, qui déjà battait la chamade, accéléra encore. J'étais tétanisé, collé au chevalier-dragon comme un enfant apeuré aux jupes de sa mère.
Osgor atterrit avec une maîtrise de la pesanteur qui me stupéfia. Une fois stabilisé, il tourna la tête vers son maître. De toute évidence, ma présence l'intriguait. Dans son regard, je pus alors lire une pure sauvagerie, doublée d'une intelligence perfide qui me glaça. Je remarquai aussi son iris d'or, magnifique, à la pupille ronde dans laquelle je crus voir passer un rougeoiement de braise, sans doute un atavisme des dragons noirs d'Uzlul. Il ouvrit la gueule pour émettre un feulement de lion. L'odeur de charogne, qui assaillit mon odorat délicat, rompit le charme de ce regard hypnotique.
Ogar glapit un ordre en brandissant sa cravache cloutée. Docile, Osgor se coucha, offrant en guise de marchepied ses monstrueuses pattes griffues, équipées chacune d'une carapace de métal. Tout en escaladant sa cuisse droite, je gardai un oeil sur le bout de sa queue écailleuse, qui ondulait lentement. Il faut dire qu'elle était prolongée de deux lames cornées parallèles, courbes et tranchantes comme des hachoirs de boucherie. En somme, je grimpai sur un véritable monstre de guerre. Une fois en selle, Ogar me sangla solidement, au point de me faire mal. Je le lui fis remarquer poliment :
– Cela me serre un peu au niveau des...
De l'index, je désignai mes testicules. Ce à quoi il rétorqua :
– Mieux vaut avoir couilles pilées, que tête fracassée.
J'étais d'accord, évidemment !
La minute suivante, nous décollions. Bientôt, trois autres chevaliers-dragon nous rejoignirent, dont un qui transportait Erghonte. J'adressai à celui-ci un salut de la main, auquel il ne daigna pas répondre. Je pris cela pour de la mauvaise humeur à mon encontre. En vérité, il me confia plus tard que les Litiths détestaient quitter le sol, habile manière de m'avouer que ces vols le terrorisaient. Du coup, je lui étais doublement reconnaissant des efforts qu'il avait accomplis ce jour-là pour ma seule satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvynd
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6279
Age : 23
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Mer 3 Jan 2007 - 1:02

Wooooooooaaaaaaaaaaaaaawwwwwwwwwoouuu!!!!

Je n'avais pas vu ce topic!!!!! *se tappe sur la tete*

Mais heureusement que vous vous êtes connectés aujourd'hui, pour que votre nom me saute aux yeux tout de suite!!!!!

et dire que je vous ais posé une question pour voir si vous étiez LE Arthur ténor...... *honte a moi!*

*un fan en délire*!!!!!

Vos livre sont magnifiques, Monsieur ténor!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon fanatic
Candidat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 118
Age : 26
Livre préféré : Aux côtés des bons dragons
Traits de caractère : http://livresfantastik.jeun.fr
Loisirs : Livres, livres et... livres (surtout en écrire)
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Mer 3 Jan 2007 - 16:04

Euh... à propos des dragons dans ce livre, sont-ils intelligents ? Parce-que je viens juste de l'acheter hier sans avoir vu ce topic et je trouvai que sur la couverture, on aurait dit qu'il transportait les persones comme un cheval obéissant. Maintenant, cette question vous parait peut-être un peu stupide, mais ça compte pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livresfantastik.jeun.fr
Thorn
Blâme 1
Blâme 1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 647
Age : 27
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Mer 3 Jan 2007 - 16:29

ces dommage que on va voir moins la petite copine de Thédric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Ténor
Candidat
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 58
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Mer 3 Jan 2007 - 17:04

Dragon fanatic, si tu t'apprêtes à lire ce livre, je préfère ne pas te donner trop d'infos sur les dragons des 7 Tours. Disons qu'ils ont leur forme d'intelligence, mais ils restent des animaux plutôt... sauvages. Rien à voir la gentille Saphira.


Dernière édition par le Mer 3 Jan 2007 - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon fanatic
Candidat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 118
Age : 26
Livre préféré : Aux côtés des bons dragons
Traits de caractère : http://livresfantastik.jeun.fr
Loisirs : Livres, livres et... livres (surtout en écrire)
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Mer 3 Jan 2007 - 18:49

Ok ! Merci ! Cette réponse m'est satisfaisante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livresfantastik.jeun.fr
Kaho
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3754
Age : 24
Livre préféré : La Chair et l'Ombre, de Robert Holdstock
Traits de caractère : Optimiste... À l'excès!
Loisirs : Les potes et tout ce qui se fait avec! :D
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Jeu 4 Jan 2007 - 22:44

J'enrage!! je suis allé la fnac hier et il était épuisé!

*se cogne la tête contre le mur*
enfin ce sera pour plus tard... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
picpique
Chat-Garou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1089
Age : 24
Livre préféré : Dune, saga "autrefois les ténèbres"...
Traits de caractère : Fou, .... x)
Loisirs : :p
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Jeu 4 Jan 2007 - 22:45

Pov' Togira ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.darksearch.fr/
Arthur Ténor
Candidat
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 58
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Pour en savoir plus   Jeu 4 Jan 2007 - 23:20

Bonsoir,
Si cela vous intéresse, vous pouvez aller lire l'interview que j'ai donnée pour le site Lirado (ce que je dis à la dernière question est en rapport avec les problèmes de disponibilités des livres... )
Bonne lecture. A +
Le lien : http://www.lirado.com/interviews/tenor.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asgard-rwh
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2186
Age : 24
Livre préféré : B737 FCOM 1&2
Traits de caractère : Nostalgique
Loisirs : Stayin' high
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Dim 7 Jan 2007 - 22:27

Hey Togira !
Tu n'as qu'a aller à Decitre ! ^^
J'ai toute la saga des "Le Félin" C'est génial Et je trouve super l'idée d'un "agent-secret-gentleman-chevalier"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Ténor
Candidat
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 58
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Dim 7 Jan 2007 - 23:27

Merci, Asgard-rwh.
Je viens juste de terminer la rédaction d'un épisode du Félin à sortir en juin (ça s'appellera Alerte à la peste) C'est le 21ème épisode que j'ai écrit, toujours avec autant de plaisir. Les deux prochaines sorties sont prévues ce mois-ci. Je montre les couvertures sur mon blog perso : http://arthurtenor.canalblog.com
Et j'ai commencé hier soir le second voyage extraordinaire. Tous les écrivains vous parleront de ce petit pincement au coeur lorsqu'on écrit l'incipit (la première phrase). Souhaitez-moi bon courage, car je suis parti pour au moins quatre mois de travail !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
picpique
Chat-Garou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1089
Age : 24
Livre préféré : Dune, saga "autrefois les ténèbres"...
Traits de caractère : Fou, .... x)
Loisirs : :p
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Dim 7 Jan 2007 - 23:54

Arthur Ténor a écrit:
Souhaitez-moi bon courage, car je suis parti pour au moins quatre mois de travail !
Bon courage alors Wink ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.darksearch.fr/
Kaho
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3754
Age : 24
Livre préféré : La Chair et l'Ombre, de Robert Holdstock
Traits de caractère : Optimiste... À l'excès!
Loisirs : Les potes et tout ce qui se fait avec! :D
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Mar 9 Jan 2007 - 0:32

Bon courage, même si je n'ai pas encore eu le plaisir de lire vos livres!

au passage je dis que je trouve que c'est une fort bonne initiative de parler avec vos lecteur dans les forums, car ce n'est pas le premier où je vous vois... Je crois que vous faites un immense plaisir à vos lecteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Ténor
Candidat
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 58
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   Mar 9 Jan 2007 - 0:44

Merci pour les encouragements. C'est vrai que je me suis investi dans certains forums. C'est la première fois que je le fais. Les échanges sont intéressants, même si je ne dispose pas toujours d'assez de temps pour m'impliquer davantage. En tout cas, je m'efforce toujours de répondre aux questions.
Pour l'annecdote, savez-vous à quoi j'ai passé l'intégralité de ma soirée ? A remodeler et remanier et triturer... un paragraphe ! Mais ouf ! Je crois que j'y suis arrivé. Je vais pouvoir avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: voyage extraordinaire au royaume des 7 tours   

Revenir en haut Aller en bas
 
voyage extraordinaire au royaume des 7 tours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon-Shur'tugal :: Discussions :: Les livres-
Sauter vers: